Chargement...
Fanzine 3 - 2017Francofolies 2017News

Les Francos, un festival Access-I(ble)

Avez-vous remarqué les tapis au sol, les tribunes surélevées, les jeunes bénévoles en K-Way vert ? Et les sublimes interprètes qui s’adonnent à la traduction simultanée de certains concerts ? Tous ces éléments font des Francos LE festival le plus accessible de Belgique… Jeudi, je me suis mise dans la peau d’un chaisard et malgré toutes ces choses mises en place, la difficulté était grande.

Comme vous le savez sûrement, les Francofolies de Spa mettent en place de nombreux moyens visant à rendre le festival accessible à tous. Tout est pensé pour que les chaisards (ou autres PMR temporaires) puissent se déplacer librement sur le site. Malheureusement, certains endroits restent inaccessibles à cause de l’omniprésence de cailloux aux alentours et dans le festival. En plus du sol capricieux, les déplacements sont rendus difficiles par les festivaliers qui ne voient pas les personnes en chaise et il faut donc être armé d’un certain courage et d’une grande patience pour braver la foule.

Afin de rendre la vie des personnes à mobilité réduite plus facile, une équipe de bénévoles PMR a été créée. Ces jeunes travaillent dur et ce dès huit heures du matin pour s’assurer que les tapis réservés à la circulation des chaises roulantes sont propres et bien en place.

J’ai eu l’occasion de discuter avec de nombreux chaisards lors du festival et hier j’ai eu l’occasion de rencontrer une jeune fille qui travaille pour le Franconet en chaise roulante et accompagnée de son chien d’assistance. Elle nous a parlé de sa passion pour l’écriture, pour la danse et de son aidant à quatre pattes. Concrètement, on pourrait se demander à quoi peut servir un chien d’assistance ? Et bien à tellement de choses! Il l’aide entre autres à ramasser les choses qu’elle fait tomber, à ouvrir les portes, à allumer les lumières, à s’habiller ou se déshabiller, à alerter la foule si elle a un problème… Et à tant d’autres choses.

Enfin, j’ai aussi eu la chance de rencontrer les interprètes en langues des signes. Cette année elles onsigné, par exemple, les concerts de Slimane, Cali ou encore Loïc Nottet. Toutes trois logopèdes de formation, elles travaillent aujourd’hui à plein temps comme interprètes. Elles traduisent des cours, des séminaires, des journaux télévisés et aussi des concerts ! Leur travail aux Francos a débuté en 2003, c’est la première fois qu’un festival proposait des concerts signés. Dans le cadre de l’année européenne des personnes handicapées, le festival a investi le budget octroyé par le Ministre de la Santé dans la création d’une équipe d’interprètes en langue des signes. L’année suivante, les organisateurs du festival ont repris contact avec la Maison des sourds du Luxembourg afin de renouveler l’expérience « parce qu’ils avaient créé quelque chose de nouveau et que cela aurait été dommage de laisser tomber. » Depuis, le nombre de concerts interprétés ne cesse d’augmenter, comme le nombre de PMR présentes sur le site des Francofolies.

Un énorme MERCI aux organisateurs des Francos pour toutes ces belles et importantes initiatives!

Vous voulez en savoir plus sur ma journée dans la peau d’un chaisard ? Alors rendez-vous sur la page Facebook du projet Fanzine été Jeunes !

Romane

Laisser un commentaire