Chargement...
Albi 1 - 2018Albi 2018News

Les petits Fanziniens rencontrent les petits Albigeois

Hier pour la première fois nous avons vu nos homologues fanziniens mais pas n’importe quels Fanziniens, des Fanziniens albigeois.

J’ai eu l’opportunité de discuter avec eux et de leur poser deux trois questions sur ce qu’ils faisaient à leur échelle car il faut savoir que eux ont une émission radio et non un journal au format papier.

Ils m’ont effectivement dit qu’ils avaient intégré le projet pour découvrir ce que c’était de faire de la radio. Maintenant, ce n’est plus une découverte pour eux car ils font ça depuis six ans à un régime d’une émission toute les semaines. Ils sont libres dans leur choix de thèmes, ce qu’ils veulent défendre, ou même leur coup de gueule s’ils en ont un. C’est vraiment grâce à leur maison de quartier qu’ils ont pu découvrir cette activité qui doit être assez plaisante vu qu’ils continuent. Je leur ai demandé à quel âge ils ont été accueillis là-bas : dès sept ans, mais toutes les bonnes choses ont une fin car malheureusement à partir de dix-huit ans ils ne peuvent normalement plus venir mais ça c’est sur le papier évidement. Ce qui les a motivés à aller dans la maison de quartier c’est leurs activités diverses et variées mais il n’y a pas que ça car c’est bien beau de faire de la radio toute l’année mais à chaque fin d’année ils organisent un grand repas (ça me donne faim et pourtant on vient de sortir de table) et là-bas ils présentent tout ce qu’ils ont fait pendant l’année. Alors évidement on tire tous quelque chose de personnel quand on fait un projet comme celui-là et j’ai pu remarquer et ils me l’ont confirmé que ça les a aidés à être moins timides et à s’extérioriser mais le plus gros avantage de ce projet, c’est qu’ils se sont fait des amis.

« Je prendrai, dans les yeux d’un ami, ce qu’il y a de plus chaud, de plus beau et de plus tendre aussi » Jacques Brel

Arthy

Laisser un commentaire