Chargement...
Albi 2 -2018Albi 2018

Barcella

Barcella a joué au grand théâtre d’Albi le 4 Juillet a l’occasion du festival Pause Guitare. J’ai pu l’attraper et faire une petite interview avec lui après son concert énergique !

– Comment t’es venu l’envie de chanter ? 

– Dans les années 80, après la mort de Kurt Cobain et donc la fin de Nirvana, je me devais d’exprimer mon mécontentement et mon énervement que Kurt soit mort de cette manière.

– Comment as-tu trouvé l’ambiance dans cette salle assise ?

J’ai trouvé que pour une salle assise ça bougeait pas mal et qu’il y avait un sacrée bonne ambiance.

– Que penses-tu du festival ?

Je pense que c’est un festival très chaleureux et très bien organisé, chacun sait ce qu’il a à faire. Le festival est fidèle aux principes qu’il défend.

-Pourquoi ce style décalé ?

J’ai toujours été décalé, depuis ma naissance je suis comme ça ! Je me dois de rester comme je suis, je dois toujours essayer de relier la terre avec le ciel.

– Comment trouves-tu ton inspiration ?

Mon inspiration, je la trouve au gré de mes rencontres, de mes balades en montagne et quand j’ai beaucoup de silence.

– Tu étais sur Pause Guitare 2 jours avant ton concert, pourquoi ?

J’ai aidé mes amis de la maison d’artistes à monter l’espace Pro. Ce n’est pas difficile, mais un festival ça prend du temps et évidement ça ne se fait pas en un jour.

– Aider les enfants handicapés c’est très important pour toi ?

Oui ça me tient vraiment à cœur de d’être le parrain de « On souffle dans ton dos » car j’ai suivi une petite fille qui m’a touché et qui me touche toujours car les personne atteintes d’autisme ne parlent pas avec la tête mais parlent avec le cœur.

– As tu l’intention de faire un cinquième album ?

Oui, un cinquième, et même un sixième et pourquoi pas un septième !

« Il nous faut écouter l’oiseau au fond des bois, le murmure de l’été, le sang qui monte en soi… » Jacques Brel

Arthy

Laisser un commentaire