Chargement...
FrancoFaune 2019Non classé

Bienvenue à DéjantéLand

Mercredi nous étions au Brass à Forest, une salle intimiste et très chouette pour le festival FrancoFaune.

20h20, les lumières se tamisent, un Hagrid qui a super bien vieilli monte sur scène. C’est le début de Les Hôtesses d’Hilaire, un groupe originaire d’Acadie au Canada.
Le concert était fou, du bon rock progressif avec une ambiance de dingue !
Bon on vous avoue, on n’a pas tout compris mais pas facile de comprendre le « chiac » ce patois du Nouveau-Brunswick d’où ils sont originaires. Cela dit, ce n’est pas un problème du tout tant le spectacle qu’ils nous proposent est surnaturel !
Le chanteur saute partout, se couche dans la foule, ou encore, montre le dessous de sa robe aux photographes.
Les Québécois étaient aussi au rendez-vous dans le public, le must pour une soirée réussie dans la bonne humeur.
Merci pour ce moment. C’était le feu!

Le temps d’aller se chercher une bière et c’est I H8 Camera, un anversois accompagné de six musiciens, qui monte sur scène.
Au premier abord, en les voyant tous en costumes sombres on ne s’attendait pas à une telle ambiance.
Avant de commencer, ils nous ont prévenus, cela va être à l’impro et on peut dire que nous n’avons pas été déçus !
Les musiciens assuraient niveau son et back et Rudy Trouvé, lui, faisait le spectacle !
De notre point de vue, le seul « petit bémol », c’est qu’il donne parfois l’impression d’en faire un peu trop (tourner le dos au public pendant cinq minutes ou encore boire une grosse gorgée de whisky avant de commencer le concert) mais cela fait partie du personnage et après quelques minutes on s’y fait et c’est même plutôt marrant.

Kek et Nely Furtado

Laisser un commentaire