Chargement...
Juin 2020 (Fête de la musique)

Les lockdown gigs de 2020 Minor/Minor : Les Majors de la scène liégeoise.

Sérieusement… En 2020, y en a qui ne connaissent pas encore Minor/Minor ? Okay, on va remettre les pendules à l’heure.
Ayant commencé en tant que trio, Minor/Minor, groupe waremmien de « power-rock » s’est assez vite vu évoluer avec le temps. On y retrouve Geoffrey Dubois (chanteur/guitariste) et Raphaël Wilhelmi (batteur) comme membres fondateurs. Puis, c’est au tour de Geoffrey Mornard (bassiste) de les rejoindre et enfin Georges Vigneron (guitariste/claviériste/choriste…) de faire son entrée. Leur rencontre s’est faite assez naturellement. Tous originaires de Waremme, tout a été comme une évidence, ils se connaissaient tous déjà (eh oui l’avantage des petites villes).
Chacun a commencé dans la musique assez jeune (sauf Raphaël qui a avoué être tombé dans la marmite un peu plus tardivement) ce qui leur a permis de se faire un bon bagage avant de commencer les choses sérieuses. Certains ont fait leurs armes en écoutant du Metallica, d’autres en jouant dans un groupe de bal, ou bien en jouant le morceau Good Riddance [time of your life] ou même en étant animé par les paroles de Charles Aznavour (toujours un aveu de Raphaël).
Alors que Geoffrey D et Raphaël avaient déjà quelques débuts de compositions sous le coude, c’est l’arrivée de Georges qui va venir concrétiser tout ça. Il a agi comme un vrai ciment artistique, continuant encore aujourd’hui à façonner l’image et le style du groupe. A l’heure actuelle, ils ont un album « M/M » et un EP « Everything Will Be OK » au compteur. A aller écouter maintenant sur les plateformes de streaming !
C’est un groupe qui a de l’expérience. Que ce soit sur le plan individuel comme collectif, ils ont su évoluer vers quelque chose de plus en plus travaillé et poussé et continuent encore maintenant à avoir cette envie d’avancer dans le bon sens. Pour eux, tout est une question d’humilité, d’apprentissage, de remise en question, d’analyse et surtout de plaisir ! Un groupe aussi rock ’n’ roll que mesuré, ce qui fait leur force artistique. La cohésion qu’il y a entre chacun des membres de Minor est aussi ce qui fait que la machine tourne rond. Pas de langue de bois, de chichi ou autre prise de tête. Ils s’aiment et aiment ce qu’ils font, ça se voit autant que ça s’entend.

Bon, maintenant que les présentations sont faites : parlons peu, parlons confinement. Si Minor/Minor se retrouve ici, c’est notamment parce qu’ils méritent amplement qu’on leur consacre un article mais surtout parce qu’ils ont été pas mal actifs pendant la période de confinement. Que ce soit, ensemble, chacun de leur côté ou bien en collaboration avec d’autres groupes, Minor a su se mettre sur le devant de la scène Web. Laissez-moi vous guider, vous n’allez pas être déçus !
On commence avec une reprise : Firestarter de Prodidgy. Et quelle reprise ! Réussir à coupler la folie survitaminée du morceau d’origine et une ballade douce à l’acoustique, ça n’a pas dû être simple… Mais Minor s’en sort bien évidemment haut la main. A la Minor quoi ! Pour l’anecdote, le morceau ne devait être joué qu’une seule fois lors d’un concert il y a plus d’un an. Et au final, il s’est retrouvé sur le Web avec un clip confiné signé Dubois-Vigneron toujours aussi gold et puissant qu’ils l’ont fait pour Everything Will Be OK. Le clip : https://www.facebook.com/minorminorband/videos/1707717222685670/
Comme dit précédemment, il y a aussi quelques collaborations avec d’autres groupes. On a donc eu droit à un mélange parfait entre Minor, Romano Nervoso, Black Mirrors et Behind The Pines (que vous avez surement déjà pu apprécier sur la scène Pierre Rapsat des Francofolies de Spa 2019) qui nous ont offert une reprise toute aussi enragée que modernisée de Paranoid de Black Sabbath. https://www.facebook.com/behindthepinesmusic/videos/546278779619913/
Pour rester dans les collabs, Geoffrey Dubois nous a régalé avec Bad Guy de Billie Eillish toujours accompagné d’Andrea Battisti et Johnny De Pessemier de Behind The Pines mais aussi de Franco Vecchio de Curiosity – Tribute The Cure. Niveau clip, ils se sont fait plaisir et ont su y mettre beaucoup d’humour. https://youtu.be/qcPsc2cxkz0
Maintenant parlons un peu de Father Figure. Il s’agit d’un single entièrement composé, interprété, mixé et « clipé » par Georges. C’est sous le nom de Saint Georges qu’il nous propose ce morceau très intime. Son but avec ce nouveau nom : pouvoir créer ce qu’il a envie quand il en a envie. Il n’y a aucune ligne directrice si ce n’est que la liberté de créer. Et franchement, on en redemande. https://youtu.be/WflBxvpgRrc
Bien sûr, Minor/Minor a aussi fait partie de ces groupes ayant fait des lives sur Facebook. On les retrouve donc sur la scène du SOS – Stream On Stage pour un concert acoustique. Et rassurez-vous, rien n’est jamais loupé, la diffusion est sur la page Facebook. Pour le prochain, on les attend le 21 juin pour un nouveau live dans le cadre du United Music Fest – Fête de la Musique 2020 (Belgique).

En espérant vous avoir donné envie de les suivre ou bien mieux, de vous rappeler à quel point ils sont géniaux ! Moi, je retourne regarder mes lockdown gigs, bien en sécurité à la maison !

Bons concerts !

Zel

Liens Minor/Minor :
Facebook : https://www.facebook.com/minorminorband
Spotify : https://open.spotify.com/artist/7cdlf1fZwCHWecwzvvgsZk?si=-umAcEvdRO-y0FUUUUVSLg
Apple Music : https://music.apple.com/be/artist/minor-minor/1256420235
Deezer : https://www.deezer.com/artist/12777387?utm_source=deezer&utm_content=artist-12777387&utm_term=950641742_1592486836&utm_medium=web
Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCuXbvgTpCgc-gvkjXBcjPvg

Laisser un commentaire